+33 1 76 42 01 03 contact@innovsi.com

Le Big Data qui est d’abord apparu tel un phénomène de mode s’est rapidement imposé comme un outil indispensable dans la conduite d’une entreprise. Outil d’analyse, outil de gestion, outil de production, outil marketing, outil de communication, outil de recherche et de développement, … Le Big Data est tout cela et plus encore.

Rares sont désormais les structures économiques qui méconnaissent ce précieux apport de données et de plus en plus nombreuses sont celles qui en ont fait leur colonne vertébrale pour demeurer compétitives sur un marché sans cesse mouvant.

Le Big Data induit donc un changement en profondeur des modes de pensée de l’entrepreneur. Face à des métadonnées au potentiel significatif considérable, il lui est impossible de ne pas en tenir compte dans l’élaboration de sa stratégie commerciale. Les volumes de données venant de toutes parts sont devenus si considérables et en croissance exponentielle qu’il n’est plus possible de réussir à les traiter utilement par des méthodes classiques de gestion de l’information ou d’analyse de base de données. Cela est d’autant moins facile que la réponse stratégique qui en émane doit pouvoir être rapidement mise en œuvre. Rester compétitif à l’aide du Big Data repose essentiellement sur quatre piliers.

 

1 – Big data : La connaissance du client

Connaissance du clientLe client est le nerf de la guerre de toute entreprise commerciale. C’est le client qui apporte la ressource économique. La première étape consiste à se mettre à la place de son client.
C’est à dire comprendre son mode de pensée, devancer ses attentes et anticiper ses prises de décision d’achat.

 

Affiner ses personas et ses clients cibles

Cela va permettre de comprendre leur parcours d’achat et d’alimenter la stratégie de content marketing par des sujets pertinents à leurs yeux. Le meilleur moyen est de s’adresser directement à ses personas. Trois questions simples peuvent suffire à déterminer leur profil, leurs attentes et les éventuels obstacles les empêchant de satisfaire celles-ci.

 

Prévoir les demandes et adapter les offres

Savoir gouverner, c’est être capable de prévoir. La prévision dans la direction d’une entreprise est un élément essentiel afin que les rouages demeurent fluides en permanence. Il est indispensable de prévoir afin d’anticiper le niveau de production et de ne pas se retrouver avec des stocks d’invendus ou dans l’impossibilité de répondre à la demande.

 

Personnaliser les messages

Considérer chaque client comme un être singulier et non comme un numéro est essentiel. Par le biais de SMS commerciaux ou d’emails ciblés, la stratégie commerciale efficace est à ce prix. Communication réactive vis à vis des appréciations ou des demandes clients, mais également proactive en sollicitant les avis de ces derniers, quant à un pan de la politique commerciale de l’entreprise. Cela permet au client de s’identifier à celle-ci, devenant ainsi un ambassadeur de la marque.

 

Marketing automation

Le consultant Big Data efficace va ainsi segmenter la clientèle pour s’adresser à elle de la manière la plus personnalisée possible en se basant sur les historiques d’achat. Il va mettre en place l’automatisation de campagnes marketing ciblées par segment répertorié, augmentant ainsi leur impact.

 

2 – Big data : Amélioration des process

Amélioration des processLes données fournies par l’outil IT permettent non seulement de mettre en place des process, mais également de les améliorer sans cesse.

 

Améliorer les process et l’organisation est une nécessité

Grâce à des interactions avec la clientèle et à la détermination de son degré de satisfaction, il est possible de tester la pertinence des process mis en place. En cas de difficulté, il faut faire disparaître les goulots d’étranglement et vérifier que les procédures définies sont bien intégrées par l’ensemble des acteurs qui doivent les mettre en œuvre. Il faut veiller à fluidifier le système de transmission des informations au maximum.

 

Optimiser les ressources et les temps passés

Il est primordial de prévoir pour optimiser le Besoin en Fonds de Roulement et de fait, la trésorerie de l’entreprise. Il est vital de prévoir pour mener des négociations efficaces avec les fournisseurs en ayant à l’esprit la marge de négociation disponible.

 

Gérer son stock

Il est nécessaire de prévoir pour se focaliser sur la gamme de produits qui booste les ventes afin de déplacer les curseurs en conséquence. Il est important de prévoir pour gérer ses approvisionnements en optimisant la supply chain.

 

 

3 – Big data : Analyses de la société

Analyses de la sociétéL’optimisation de la fintech, c’est à dire de la technologie au service des résultats financiers passe par le Big Data 5 V : ses cinq marqueurs que sont le Volume, la Vélocité, la Variété, la Véracité et la Valeur sont à surveiller en permanence.

 

Reporting régulier

Grâce à l’analyse d’indicateurs de performance (KPI), il est possible de calculer les écarts entre les prévisions contenues dans le tableau de bord et les résultats effectivement obtenus.

 

Analyse financière

Les résultats partiels financiers doivent être effectués régulièrement sur la base des résultats du reporting.

 

Prendre les bonnes décisions à temps

L’entreprise doit être data-driven. C’est à dire qu’elle doit pouvoir non seulement élaborer ses différentes stratégies de décision selon les résultats collectés, mais elle doit également être capable d’adapter celles-ci en fonction des enseignements donnés par les chiffres commerciaux.

 

4 – Big data : Sécurité et protection des données

Sécurité et protection des donnéesLa protection des données personnelles et la sécurité des données informatiques sont des gages de confiance dans le sérieux et la rigueur de l’entreprise.

 

Gérer ses datas

C’est sensibiliser le personnel de l’entreprise à la nécessité de sécuriser ses données. Cela s’accompagne par la mise en place d’une politique de sécurité en terme de récolte, d’actualisation et d’accès aux métadonnées récoltés.

 

Des systèmes efficaces d’authentification

Cela passe également par des procédures strictes en terme d’authentification et d’autorisation d’accès. Elles doivent être mis en place dans le cadre d’un processus interne de traitement et d’analyse des données.

 

Le RGPD

Enfin, le respect des informations relatives aux clients et aux prospects doit s’aligner avec les clauses du RGPD. Le règlement général sur la protection des données préconise entre autres, de sensibiliser les utilisateurs, de les authentifier, de gérer leurs habilitations, de tracer leurs accès, de gérer les éventuels incidents, etc…

Comment augmenter la productivité et le chiffre d’affaire de ma société sans augmenter mes coûts ?

Vous souhaitez plus d'informations ?

Des conseils ? Ou nous rejoindre ?